Quelles sont les top skills du futur ?

par | Juin 22, 2021 | Blog


Soft skills, absolument vitales, quel est votre avis ? [1] » 

D’après une recherche de LinkedIn [2] :

“Les soft skills peuvent réussir ou échouer une embauche – et elles peuvent aussi réussir ou échouer une entreprise”. 

  • 92% des experts en recrutement affirment qu’elles comptent autant ou plus que les compétences physiques lorsqu’ils recrutent [3]
  • 80% affirment qu’elles sont de plus en plus importantes pour le succès de l’entreprise [4].

Pour le World Economic Forum, le scénario des cinq prochaines années [5] laisse présager une requalification massive d’au moins la moitié de la main-d’œuvre actuelle en raison de l’impact économique de la pandémie et de l’automatisation croissante qui transforme les exigences professionnelles.

En tête de la liste des plus importantes top skills du futur, il y a un groupe de compétences appartenant à la catégorie dite des « soft skills ». 

Il comprend des capacités telles que la pensée critique associée à des qualités de résolution de problèmes et d’autogestion [6]. Il s’agit d’un éventail de compétences que chacun d’entre nous n’a jamais étudié ou n’a pas appris à l’université ou dans le cadre de cours académiques.

Les recherches les plus récentes sur le sujet, nous découvrons que le temps estimé pour la requalification des travailleurs n’est que de six mois ou moins [7].

Les top skills du futur sont une demande effective pour la jeune génération. C’est par une action active de préparation des jeunes, en les dotant des compétences adaptées à l’avenir, que les entreprises peuvent se préparer à relever le défi du scénario post-COVID.

Les meilleures top skills du futur

Les meilleures top skills du futur sont néamoins celles que l’on appelle habituellement les « soft skills ».  Selon le World Economic Forum, « le terme ‘soft skills’ ne rend pas vraiment justice à la combinaison complexe de capacités qu’il décrit : empathie, intelligence émotionnelle, créativité, capacité à collaborer et à communiquer, pour n’en citer que quelques-unes » [8].

La maîtrise des nouvelles technologies n’est qu’une partie des top skills du futur, car les compétences « humaines » telles que la créativité, l’originalité et l’initiative, l’esprit critique, la persuasion et la négociation conserveront ou augmenteront également leur valeur [9].

Les travailleurs devront posséder les compétences appropriées leur permettant de s’épanouir sur le lieu de travail de demain et la capacité de continuer à se recycler tout au long de leur vie. L’élaboration d’un système solide d’apprentissage tout au long de la vie en entreprise, l’investissement dans le capital humain et la collaboration avec d’autres parties prenantes sur la stratégie de la main-d’œuvre devraient donc être des impératifs commerciaux clés, essentiels à la croissance à moyen et long terme des entreprises, ainsi qu’une contribution importante à la société et à la stabilité sociale, comme le confirme la recherche sur l’avenir de l’emploi du World Economic Forum [10].

Lacunes en matière de top skills du futur

Le pourcentage de travailleurs qui doivent améliorer leurs compétences dans les six prochains mois ou moins est d’environ 40 % pour une entreprise moyenne [11], selon le World Economic Forum . On estime également que 94 % des chefs d’entreprise reconnaissent que leurs employés manquent de nouvelles compétences au travail.

La majorité des employeurs reconnaissent la valeur de l’investissement dans le capital humain et c’est pourquoi on s’attend à ce que 66 % des employeurs offrent une formation supérieure ou une requalification à plus de 70 % de leurs employés au cours des cinq prochaines années [12].  Le rendement économique qu’ils obtiendront de cet investissement, même en dépit de la déflation économique actuelle, démontre l’impact stratégique qu’aura le perfectionnement des employés au cours des cinq prochaines années.

En Europe, un rapport de McKinsey estime que près de 94 millions de travailleurs devront être requalifiés [13]. Sans un investissement dans les compétences du futur, il est difficile de croire qu’une entreprise planifie sérieusement son avenir.

Les top skills du futur versus la réalité

Une recherche de McKinsey a révélé qu’une triste réalité de notre époque est que malgré le nombre extrêmement élevé de jeunes à la recherche d’un emploi en Europe, les employeurs ne trouvent pas facilement dans la jeune génération les compétences dont ils ont besoin [14].

Selon le rapport du World Economic Forum, il est devenu évident que les marchés mondiaux du travail subissent des transformations majeures, compte tenu des progrès rapides de la technologie et du fait que celle-ci déplace rapidement la frontière entre les tâches que seul l’homme peut effectuer et celles qui peuvent être exécutées par des machines et des algorithmes [15].

« Ces transformations, si elles sont gérées judicieusement, pourraient conduire à une nouvelle ère de bon travail, de bons emplois et d’une meilleure qualité de vie pour tous, mais si elles sont mal gérées, elles risquent de creuser les écarts de compétences, d’accroître les inégalités et de renforcer la tendance à la division », indique une importante recherche du World Economic Forum [16]

À quoi ressemblent les compétences du futur ?

Selon une étude de LinkedIn [17], « si tout le monde s’accorde à dire que les soft skills sont extrêmement précieuses, la plupart des entreprises ont encore du mal à les évaluer avec précision – et seulement 41 % d’entre elles ont même mis en place un processus formel pour les mesurer. »

La hausse de l’automatisation ouvre la perspective d’un scénario futur dans lequel la demande croissante de compétences concernera des capacités purement humaines telles que l’apprentissage actif et les stratégies d’apprentissage, la tolérance au stress et la flexibilité, ainsi que la créativité, le raisonnement, la capacité à résoudre des problèmes, l’autogestion, la résilience et l’esprit critique [18].

Les top skills du futur sont une demande effective pour la jeune génération. C’est par une action active de préparation des jeunes, en les dotant des compétences adaptées à l’avenir, que les entreprises peuvent se préparer à relever le défi du scénario post-COVID.

Comment pouvez-vous apprendre les compétences les plus importantes de l’avenir ?

123nextgeneration® aide les entreprises qui souhaitent développer leurs talents, les préparer aux défis de demain, les motiver, et ainsi améliorer le recrutement et la rétention de talents, améliorer l’impact et la visibilité grâce notamment au contenu digital.

Nous prenons au sérieux l’impact que nous pouvons avoir sur la prochaine génération. Nous donnons aux jeunes les connaissances nécessaires pour qu’ils deviennent des agents actifs du changement pour un avenir positif. Nous voulons donner à la prochaine génération l’accès à l’éducation, une expérience d’apprentissage unique qui donne les clés pour changer et s’adapter aux défis de l’avenir. 

Vous souhaitez en savoir plus pour devenir sponsor et faire bénéficier vos employés de ces formations ? Envoyez-nous un email à welcome@123nextgeneration ou appelez-nous au 022 552 22 40.

De plus amples informations sont disponibles sur notre site web : www.123nextgeneration.com. Vous pouvez également vous abonner à notre réseau Linkedin, Youtube et Instagram “123nextgeneration”. Nous sommes heureux de vous voir bientôt.


[1] https://www.linkedin.com/business/talent/blog/talent-strategy/global-recruiting-trends

[2] https://www.linkedin.com/business/talent/blog/talent-strategy/global-recruiting-trends

[3] https://www.weforum.org/agenda/2019/02/these-4-trends-are-shaping-the-future-of-your-job/

[4] https://www.weforum.org/agenda/2019/02/these-4-trends-are-shaping-the-future-of-your-job/

[5] http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2020.pdf

[6] http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2020.pdf

[7] http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2020.pdf

[8] https://www.weforum.org/agenda/2019/02/these-4-trends-are-shaping-the-future-of-your-job/

[9] http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2018.pdf

[10] http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2018.pdf

[11] http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2020.pdf

[12] http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2020.pdf

[13]https://www.mckinsey.com/~/media/mckinsey/featured%20insights/future%20of%20organizations/the%20future%20of%20work%20in%20europe/mgi-the-future-of-work-in-europe-discussion-paper.pdf

[14]https://www.mckinsey.com/~/media/mckinsey/industries/public%20and%20social%20sector/our%20insights/converting%20education%20to%20employment%20in%20europe/education%20to%20employment%20getting%20europes%20youth%20into%20work%20full%20report.pdf?shouldIndex=false

[15] http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2018.pdf

[16] http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2018.pdf

[17] https://www.linkedin.com/business/talent/blog/talent-strategy/global-recruiting-trends

[18] http://www3.weforum.org/docs/WEF_Future_of_Jobs_2020.pdf

Loading...